• La Plume

Conte d'Halloween : la légende de Tam Lin

Voilà bien longtemps que je n’ai pas pris le temps de vous raconter une histoire…

Il me suffit de regarder par la fenêtre pour constater que l’automne a vraiment pris ses quartiers, ce qui me rappelle un vieux mythe écossais dont j’apprécie la morale : la légende de Tam Lin.





Il était une fois, dans le comté de Carterhaugh, à environ 50km au sud d’Edimbourg, une région couverte de collines dont les replis se parent de nappes de brouillard à la saison pluvieuse. Entre deux vallées se dressent des forêts, et au cœur de l’une d’elle, un « puit aux fées ».

On disait cette région hantée par un certain Tam Lin, un jeune homme fée dont on craignait qu’il n’enlève les demoiselles... Pour cette raison, dans toutes les familles du comté, on interdisait formellement aux jeunes filles de s’aventurer aux abords du puits aux fées.


Or, la fille du seigneur de Carterhaugh, la fougueuse Janet, n’était pas particulièrement douée pour l’obéissance. Elle avait même un certain esprit de contradiction. Par conséquent, vous vous en doutez, dès qu’elle en eut l’occasion, elle se précipita à la conquête du fameux puit aux fées. A force d’explorations, elle finit par l’atteindre, mais de Tam Lin, point. Elle trouva à sa place un magnifique cheval blanc à la crinière abondante, qui se laissa approcher sans difficulté.


Après un moment passé près de lui, elle cueille des roses sauvages dont elle orne la masse des crins soyeux. Son geste provoque l’apparition du beau Tam Lin auprès d’eux. Le jeune homme ne semble pas hostile. Au contraire, il entame assez naturellement la conversation. Janet est ravie. Elle apprend ainsi que Tam Lin est chargé de protéger le bois, qui appartient aux fées.

Lorsqu’elle l’interroge, il lui confirme qu’il fait partie du peuple des fées, mais que cela n’a pas toujours été le cas. Janet n’a pas le temps d’en apprendre plus : elle doit rentrer si elle ne veut pas que son absence alerte sa famille.


Dans les jours qui suivent, elle rêve depuis sa fenêtre au souvenir du jeune homme à la beauté irréelle. Avec l’intensité et la rapidité de l’émoi des jeunes années, Janet est tombée amoureuse… (aaaaah… les jeunes !)


Alors, à l’époque où les premières feuilles tombent des arbres pour former un tapis d’or et de cuivre, elle retourne en cachette au puit aux fées en espérant revoir Tam Lin. Cette fois, le jeune homme est présent à son arrivée. Mais il est d’humeur bien plus sombre.

Inquiète, Janet le presse de questions. Jusqu’à ce qu’il lui raconte son histoire…


Tam Lin lui raconte comment la reine des fées, subjuguée par sa beauté parfaite, l’enleva et le contraint à rester près d’elle. Depuis lors, il vit à ses côtés, et en est devenu l’esclave. Et, s’il a gagné l’immortalité, il n’y trouve pas le moindre intérêt puisque c’est au prix de sa liberté, et de la réelle possibilité d’aimer.

Alors, les yeux plein d’espoir, il explique à Janet qu’il existe une chance de le sauver. La nuit d’Halloween, la frontière entre les mondes disparaît : les actes de chacun ont des conséquences à la fois dans le monde des Hommes, et dans celui des fées.


Si Janet souhaite le délivrer, elle devra revenir cette nuit-là et attendre la procession des fées. Lorsque Tam Lin passera devant elle, elle devra le faire tomber de son cheval et ne pas le lâcher. Il subira des transformations, terribles, rapides, plus monstrueuses les unes que les autres. Mais elle devra faire preuve de bravoure et ne pas le lâcher. Et si elle l’aime, saura surmonter cette épreuve, et comprendre l’importance de le jeter ensuite dans le puits. Alors, Tam Lin redeviendra mortel et il pourra rester avec elle.


Songeuse, Janet rentre chez elle avant la tombée de la nuit. Elle a quelques jours devant elle.

L’après-midi du 31 octobre, déterminée, elle se rend aux puits aux fées pour traverser le voile des mondes et arracher Tam Lin aux pouvoirs de celui des fées et de sa reine.


Elle attend la nuit là-bas et découvre la fameuse procession. Au moment où le cheval blanc de Tam Lin passe près d’elle, elle se jette sur son cavalier et le fait chuter. Tam Lin pousse un cri terrifiant, la Reine se fige et se retourne vers eux. Mais Janet ne lâche pas ! Elle l’enserre de ses bras et le garde près de son cœur tandis que la Reine lui impose des transformations abominables pour que la jeune fille lâche prise.


Janet a peur, mais elle était prévenue : quoi qu’il se passe, elle ne le laissera pas tomber… jusqu’à ce que la Reine épuisée perde de son pouvoir et que Tam Lin gise inerte entre ses bras. Alors, Janet porte son aimé jusqu’au bord du puit où elle le fait basculer. Après d’interminables instants, Tam Lin remonte à la surface et sort du puit.

La reine des fées s’avoue vaincue et laisse Janet l’emmener avec elle, dans le monde mortel.


L’histoire ne dit pas si le seigneur de Carterhaugh accepta facilement l’arrivée inopinée de Tam Lin dans sa famille ;-) Mais elle porte tout de même des messages assez chouettes.

D’abord, pour une fois, c’est la princesse qui fait acte de bravoure pour sauver son prince, et non l’inverse ! Hourra !!

Ensuite, parfois en effet, celui ou celle qu’on aime est prisonnier de ses démons. Parfois il ou elle nous repousse alors qu’il (elle) a besoin d’amour, de contenance, et de s’assurer que même à travers ses pires défauts, on l’aimera. Parce que parfois, le chemin vers l’acceptation de soi, c’est le regard plein d’amour de la personne que l’on aime.


Happy Halloween…



© photo : Karina & Maks Photography

Montigny-le-Bretonneux

Yvelines - 78

Paris - île-de-France

votre cérémonie d'engagement personnalisée

laplumeceremonielaique.com

Conception-Réalisation      © COCOJOOM 2019 

Montigny-le-Bretonneux

Yvelines - 78

Paris - île-de-France

votre cérémonie d'engagement

personnalisée

laplumeceremonielaique.com

Conception-Réalisation      © COCOJOOM 2019